Jeux innocents

Avec l’aide de ma thérapie EMRD (ça me fait penser qu’il faudra que je vous raconte), je découvre sur moi et mes comportements quasi toutes les semaines une chose nouvelle.

Une pièce de puzzle que je dois détailler puis mettre à sa « bonne » place.

Ainsi alors que nous (psy et moi) traitions les conséquences sociales de mon agression sexuelle (ah oui, vous saviez pas? Bon maintenant, si) les associations d’idées m’ont fait revenir à un épisode de mon enfance.. Allez venez on remonte le temps (que les moins de 20 ans etc…)

J’ai eu un an d’avance (du à ma curiosité et à une classe CP CE1). J’ai donc, âgée de 7 ans suivie la classe de CE2 à la grande surprise de mes « amies ». Surprises (jalouses) de me voir débarquer à la rentrée.Anne, Karine, Virginie, Frédérique Laetitia ou la peste, la pâte, la vipère et les suiveuses.

L’instit est la mère d’Anne. L’école donne sur la mairie où ma mère travaille. A la récréation, les filles ont l’habitude de jouer ensemble. Par exemple? Faire la ronde avec moi au milieu sans jamais me laisser entrer dans le cercle, refuser de me laisser jouer à l’élastique… Quand ma mère a pigé le truc, elle a immédiatement alerté l’instit qui ne bougeait pas alors que ça se passait sous son nez. Elle n’a rien fait ensuite non plus. Ma mère a volée dans les plumes de mes « amies » j’ai eu la joie d’entendre que ma mère était folle….

Cet épisode qui peut paraître anodin est en fait un épisode de rejet social violent. Je l’ai intégré et traduit et cela a transformé toutes mes relations amicales ensuite. J’ai adopté une stratégie d’évitement (changement d’établissement scolaire sans donner de nouvelles, choix d’orientation dans le même sens), voir plus récemment j’ai rejeté l’autre avant que celui ci ne le fasse. En effet je considérais que je n’étais bonne qu’à être oubliée ou critiquée négativement, donc autant fuir avant que l’on ne me blesse.  A ma décharge, j’ai eu aussi l’occasion de croiser des personnes qui se disaient mes amies et qui ont été pour finir sacrément malveillantes (Séverine P. et Laure je ne vous oublie pas). J’ai finalement perdu de vue qu’une seule amie Stephanie, à mon grand regret en plus. Toutes les autres se furent soit évitement après avoir beaucoup donné et demandé, soit malveillance…

Cette prise de conscience m’a donc apporté beaucoup de choses et la construction de ma nouvelle bulle se fait donc avec l’idée que oui les gens qui m’approchent ne veulent pas forcément me faire du mal… Même des fois ils me veulent beaucoup de bien!

Comme quoi des jeux innocents ont parfois de lourdes conséquences.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s